Génération hypersensible : de mère à enfant

Génération hypersensible : de mère à enfant

On parle partout d’hypersensibilité. Pensez-vous l’être ? Moi oui et ma fille certainement. Est-ce que l’hypersensibilité a un aspect héréditaire ? En tant que maman, j’ai cherché les différentes caractéristiques qui permettent de repérer un enfant hypersensible. Je vous dirai également d’où vient ce trait de personnalité et vous verrez que vous n’y êtes probablement pas pour rien… Ne vous en faites pas, je vous donne quelques conseils pour vous permettre d’aider votre enfant à traverser les montagnes d’émotions qui coulent dans ses veines.

hypersensibilité héréditaire

😳Hypersensible : un trait de personnalité

« Ce n’est pas grave d’être sensible, c’est ce qui arrive quand on a de la magie dans le cœur »

« Avoir l’épiderme chatouilleux, faire vibrer une corde sensible, à fleur de peau, être aux anges, se lever du pied gauche, pleurer comme une madeleine, prendre les choses trop à cœur… »

Toutes ces expressions sont le résultat de notre sensibilité. Nous naissons avec un tempérament plus ou moins sensible.

L’hypersensibilité est le résultat d’une sensibilité plus élevée que la majorité des êtres humains. Selon les recherches d’Elaine Aron, psychologue américaine, spécialiste de l’hypersensibilité, « les « individus hautement sensibles » représenteraient entre 10 et 35 % de la population ».

La famille ou votre entourage proche remarque que votre enfant a des réactions extrêmes ou exagérées face à des situations plutôt banales.

Si vous pensez être hypersensible vous ou votre enfant, voici les particularités que vous pourrez observer.

🤓Les caractéristiques d’une personne hypersensible

  • L’hyperémotivité : c’est le reflet d’émotions trop envahissantes. Vos émotions sont vives et il est difficile de les réprimer.

➡️ Pour exemple, je ne peux pas me retenir de pleurer devant un film émouvant…( le dernier en date « de son vivant » que je vous recommande fortement, évidemment)

  • L’Hyperesthésie : c’est une exacerbation des sens qui amène l’individu à être hyper vigilant. Que ce soit le goût, l’odorat, l’ouïe, le toucher, le visuel, les stimulations sont décuplées.

➡️ Je ne sors jamais sans mes lunettes de soleil, la lumière me provoque un inconfort trop important

  • La sensibilité socio-affective : les personnes hypersensibles sont plus empathiques et ont le souci des émotions des autres.

➡️ Je suis toujours prête à tout quitter si quelqu’un a besoin de moi

  • La sensibilité sensorielle : c’est un lien très fort avec notre corps. L’individu hypersensible identifie rapidement une problématique de santé, car il y est très attentif.

➡️ Petite, j’avais toujours mal quelque part…

Nous pouvons tous et toutes ressentir une de ces caractéristiques cela ne fait pas pour autant de vous un(e) hypersensible. Ces différentes particularités, ensemble, font de vous une personne plus sensible que la moyenne.

🙃 Ça se passe dans la tête ?🙃

l'hypersensibilité vient du cerveau

Les personnes hypersensibles ont de fait une réaction aux stimuli plus exacerbées.

🙃 L’inhibition latente dit aussi « effet Lubow » (nom du psychologue expérimental) est un processus cognitif inconscient qui permet de donner vie à nos sens. C’est un fonctionnement qui permet de trier les informations que nous recevons pour se concentrer sur l’essentiel.

🗨️ Par exemple, lorsqu’une personne travaille sur son ordinateur, elle peut se concentrer sur son sujet sans que le tic-tac de l’horloge me gène

🙃Une personne hypersensible peut avoir un déficit de l’inhibition latente. La conséquence qui en découle est le fait de ne pas pouvoir faire le tri quand les stimulations sont nombreuses. Il est alors impossible de prêter attention à tout ce qui se passe et dès lors, l’individu décroche.

🗨️ Avec le même exemple, il est plus difficile pour moi en tant qu’hypersensible de me concentrer sur mon ordinateur si j’entends un bruit, s’il fait trop chaud, s’il y a une odeur dans l’air, etc.

🙃Dans le cas d’une personne à haut potentiel hypersensible, le traitement des informations se trouvent facilité et laisse place à la créativité.

🗨️ Avec le même exemple, si la personne est en train de travailler et qu’elle sent une odeur, entend un bruit, cela va nourrir sa créativité dans son travail

Maman hypersensible, 💗

est-ce que je l’ai transmis à mon enfant ?

Durant mes grossesses, la sage-femme m’a souvent proposé de parler à ma fille afin qu’elle puisse comprendre mes émotions et que je puisse lui expliquer.

Depuis la vie intra-utérine, votre enfant se développe et est prédisposé et exposé à une sensibilité plus ou moins grande. Votre santé mentale, le vécu de votre grossesse et l’environnement dans lequel il va être accueilli sont des notions qui influencent sa sensibilité.

Une étude établie par des psychiatres moléculaires constate que le degré de sensibilité est influencé génétiquement à hauteur de 47 %. Il serait donc probable pour moitié que ce trait de personnalité unique ait été transmis par vos gènes.

Saverio Tomasella, docteur en psychologie et psychanalyste, a également travaillé sur ce sujet pendant plus de 10 ans. Il a pu établir un lien avec l’utilisation de la sérotonine qui prédisposerait à l’anxiété et à la dépression. Toutefois, il nuance ses propos concernant la transmission de ce gène. Les facteurs environnementaux, éducatifs, sociaux et d’hygiène de vie participeront au développement unique de votre enfant.

Si une partie de vous a probablement influencé l’hypersensibilité de votre enfant, ne culpabilisez pas.

L’hypersensibilité est un trait de personnalité qui se développe avec tellement de déterminants qu’il serait trop simple de vous identifier comme la seule cause.

Et puis, en toute franchise, l’hypersensibilité, ce n’est pas une maladie ! Votre enfant a des capacités hors normes et c’est ce qui fera de lui un adulte unique.

🤯Etre un enfant hypersensible : une sensibilité très vive

J’ai pu repérer assez rapidement que ma fille aînée était hypersensible même si je me laisse toujours la possibilité que ce soit autre chose. Je ne suis pas médecin ni psychologue, mais je sais reconnaître mes semblables.

Parmi d’autres signes, un d’eux m’a marqué. Je me rends aux toilettes du MacDo avec ma fille. Une des chasses d’eau fuyait et Zoé n’a jamais voulu s’asseoir dessus. Elle avait les mains plaquées sur les oreilles, rien n’y faisait, nous avons dû rentrer à la maison pour aller aux toilettes, c’était insupportable pour elle.

J’ai vite compris que ce n’était pas un caprice, mais bien un trouble de sa sensibilité.

🥵😰Les caractéristiques de l’hypersensibilité chez l’enfant

chaque hypersensibilité est unique

Les enfants sont de vraies boules d’énergies. Un enfant hypersensible n’est pas toujours facile à déceler. Il est plein de vie et ses émotions sont souvent exacerbées. Il ne s’agit pas de lui coller l’étiquette de l’hypersensible. On doit reconnaître ce qui fait source de souffrance.

Voici donc quelques aspects qui doivent vous mettre la puce à l’oreille :

  • Les émotions intenses telles que les joies ou les peines, les colères sont difficile à calmer sur le moment. Il y a comme une sorte d’emballement qu’on ne peut pas arrêter.
  • L’enfant n’arrive pas à choisir. Il prend en compte tous les éléments d’informations qu’il connaît.
  • Il anticipe ce qu’il va faire. Il ne supporte pas que ces plans soient changés.
  • L’enfant a besoin de s’isoler souvent, d’être au calme, dans sa bulle. Il peut paraître introverti.
  • C’est un être sensible aux bruits, aux odeurs, aux textures (l’étiquette du pull, c’est l’enfer !), la lumière, etc.
  • L’enfant ressent les émotions agréables ou pénibles sans filtre.
  • L’enfant est doué d’une grande empathie et d’une forte intuition.
  • L’enfant a une forte tendance à aider les autres et comprend mieux leurs besoins
  • L’enfant a un immense besoin d’être aimé et d’être rassuré de l’amour qu’on lui porte.
  • C’est un enfant observateur, attentif à son environnement.

Pour moi, il est super important de ne pas stigmatiser l’enfant. L’objectif n’est pas qu’il rentre dans une case… mais que vous ayez une meilleure connaissance de ces traits de personnalité pour l’aider au mieux à vivre sa vie.

De même, votre enfant a sa propre personnalité alors il peut correspondre à certaines caractéristiques et pas d’autres. Il peut être émotif, ne pas supporter le bruit, être impressionnable, timide, introverti, hyperactif,… tout ceci ne fait pas forcément de lui un hypersensible.

🏆Valoriser et favoriser la sensibilité de votre enfant

🤝Avancer ensemble main dans la main

Notre rôle en tant que mère est d’accompagner notre enfant dans toutes les étapes de sa vie. Etre un parent bienveillant pour un enfant hypersensible doit être le pilier de son éducation.

Lorsque j’ai dit à ma fille aînée que j’étais hypersensible comme elle, elle m’a tout de suite fait un câlin. Je sais qu’en lui disant cela, elle a fait un grand pas en avant. Désormais, elle sait que ces réactions ne sont pas anormales et que je l’accompagne à être plus à l’aise avec ses ressentis.

Alors, oui, je vous le confie, ce n’est pas toujours facile de voir son enfant « péter un câble » en disant qu’il n’arrive pas à gérer sa colère, je me sens parfois démunie même si je suis moi-même hypersensible. Je n’ai pas ces clés à elle, j’ai mon propre trousseau et je dois trouver avec elle les solutions qui vont lui permettre de se sentir mieux.

aider un enfant hypersensible

Pour aider un enfant hypersensible, vous pouvez mettre en place un certains nombres d’outils que j’ai essayé bien sûr (sinon je ne vous les recommanderai pas) pour diminuer l’intensité de ses réactions :

  • Toujours prendre en compte ses émotions. Elle me montre 10x par jour son doigt avec une micro-coupure qui lui fait mal… Je prends toujours en considération son bobo.
échelle de la douleur

🗨️ Pour l’aider à connaître sa sensibilité aux bobos, nous avons créé l’échelle de douleur. (photo ci dessus)

C’est une échelle de degré de douleurs de 0 (pas du tout mal) à 10 (insupportable).

Pour certains numéros comme le 2, elle a « juste » besoin de se réconforter avec une peluche, à 4, la douleur est modérée, mais elle a besoin d’un médicament, à 7, il faut aller à l’hôpital. Elle a appris l’intensité de ces douleurs et vient bien moins souvent me montrer ces bobos, car elle reconnaît que ce n’est plus si douloureux que ce qu’elle pensait avant.  

  • Gérer les émotions envahissantes. Pas toujours facile de savoir quoi faire quand un enfant est si agité qu’il ne répond plus de lui-même. L’objectif étant à terme de reconnaître ce qui déclenche ces émotions vives et d’agir avant qu’elle ne s’extériorise.
crise enfant

🗨️ Pour l’aider, je tente (ça peut pas toujours marcher à tous les coups, y’a pas de miracle non plus) de la faire parler. Je lui demande quelle est l’émotion qu’elle ressent. Puis, je lui fais prendre conscience de ce que ça fait dans son corps. Je lui propose un temps calme, un coloriage, respirer 3 fois et ensuite, on peut parler de ce qui a posé problème.

🗨️ Je ne lui parle pas de ce qui a déclenché son émotion vive (souvent de la colère) car cela intensifie sa colère. J’y reviendrai plus tard quand elle sera calmée.

🗨️ Parfois, je lui parle avec humour et cela dédramatise la situation plus vite ^^

  • Anticiper les événements à venir quand c’est possible. Si on doit partir en week-end, avoir un rendez-vous chez le docteur ou que je dois la laisser à la garderie du soir, je la préviens au plus tôt. Elle a le temps d’intérioriser l’information dans sa propre organisation et cela évite qu’elle est une poussée d’anxiété.

🗨️ Pour l’aider, j’ai établi un calendrier mensuel qu’elle remplit avec ce qu’elle prévoit (réunion avec les doudous par exemple) et je lui fais noter également les impératifs (aller au cours de théâtre).

  • Créer un endroit refuge. Votre enfant a besoin de pouvoir s’isoler que ce soit parce qu’il y a trop d’agitation pour lui ou pour se calmer, c’est un endroit qui lui permet de se retrouver.

🗨️ Pour l’aider, j’ai mis un tipi dans la salle de jeu. Elle prend aussi des temps calmes dans sa chambre avec des livres pour s’apaiser. Le retour de l’école est souvent un moment de décompression et je la laisse donc se « régénérer » avant de poursuivre avec les devoirs.

  • Etre présent et bienveillant. Votre enfant a besoin d’attention pour se sentir aimé. Le fait de lui dire ne suffit pas. Partager des moments ensemble, s’intéresser à ce qu’il fait, lui montrer qu’il est important à nos yeux est nécessaire pour qu’il puisse se sentir confiant.

🗨️ Pour l’accompagner, je prends le temps d’expliquer et évite les comportements agressifs ou nerveux. Je privilégie une communication bienveillante ou non-violente.

🗨️ Les pédagogies Montessori, de Freinet, de Steiner sont recommandées pour les enfants hautement sensibles

🗨️ Favoriser l’éducation positive

Détecter l’hypersensibilité

On a toujours besoin d’un avis extérieur ! Alors, n’hésitez pas, parlez-en autour de vous, à l’instituteur, au médecin de famille, à un psychologue ou en commentaires de cet article.

N’oubliez pas non plus que « papa » a également son point de vue 👓😉Le rôle parental est de soutenir votre enfant ensemble en lui apportant le calme et les encouragements dont il a besoin !

Vous pouvez débuter par un test pour vous ou votre enfant.

Je fais le test

recyclivre affiliation

Source de l’article Génération Hypersensible : de mère à enfant

https://www.leshypersensibles.ch/hypersensibilite/suis_je_hypersensible

https://www.nature.com/articles/s41380-020-0783-8 – L’architecture génétique de la sensibilité environnementale reflète de multiples composants héréditaires : une étude jumelle avec des adolescents – 03-06-2020 – Elham Assary, Helena MS Zavos, Eva Krapohl, Robert Keer, Michel Pluess

https://www.nature.com/articles/tp201144 – Sensibilité différentielle chez les jeunes : preuves que la parentalité positive est associée à un affect positif «  pour le meilleur et pour le pire » – 04-10-2011 BL Hankin, E Nederhof, CW Oppenheimer, J Jenness, JF Jeune, JRZ Abela, Un Smolen, J Ormel, AJ Oldehinkel,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibition_latente

Leduc.S Pratique – SAVERIO Tomasella – j’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir – Du tout-petit à l’adolescent, comment apprivoiser son hypersensibilité

Articles similaires

L’art de la sieste : la santé vient en dormant 0 commentaire

L’art de la sieste : la santé vient en dormant

La lenteur, source de joie vitale 0 commentaire

La lenteur, source de joie vitale

Education positive : Cool Parents Make Happy Kids – Charlotte DUCHARME 0 commentaire

Education positive : Cool Parents Make Happy Kids – Charlotte DUCHARME

Détox de l’automne : 6 méthodes d’élimination 0 commentaire

Détox de l’automne : 6 méthodes d’élimination

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *