Slow Life : pourquoi se réveiller toujours plus tôt ?

Ma pause de 7 minutes
Prendre le temps de se réveiller - OptiMoms

Tic, Tac, Tic, Tac, quelle est la première chose que vous faites le matin au réveil ? Vous étirez ? Un câlin à votre conjoint ? Réveillez vos enfants ? Vous faire réveiller par vos enfants ? …

Non, la 1ère chose que vous faites, c’est de regarder l’heure. Est-ce que je vais pouvoir me rendormir 30 microsecondes ou est-ce que je vais bondir du lit parce que le réveil a ENCORE oublié de sonner ?! (non, non, il a sonné, mais vous ne l’avez pas entendu😴 ).

Du lever jusqu’au coucher, nous passons notre temps à caler nos vies sur l’horloge. Une course contre la montre qui n’en finit pas. Il est temps de prendre du bon temps, non ?

😴Un réveil au quart de tour

🥱Passer d’un réveil naturel à un réveil mécanique

Il y a 20 000 ans, nos ancêtres se levaient avec le soleil. Ils ont appris au fur et à mesure des années à découper le temps en mois, en semaines, en jour grâce au cycle de la lune.

En 1500 av. J.-C., les Égyptiens ont inventé le cadran solaire, ce qui nous a permis de mesurer les heures et les minutes. Les sabliers et les chandelles ont également fait leur apparition pour connaître le temps écoulé.

Il était devenu nécessaire à l’homme de séquencer sa journée afin d’effectuer les meilleures récoltes pour pouvoir subvenir à ses besoins alimentaires. Voici l’origine de notre course frénétique après le temps.

Seulement, on va dire que ça a dérapé !

Au 13e siècle, avec l’apparition de l’horloge mécanique, on a oublié ce que nomment les sociologues : « le temps naturel ».

 « Les gens accomplissaient les choses quand ils l’estimaient bon, et non parce qu’une montre au poignet leur en intimait l’ordre. »

Carl Honoré.

Dans nos sociétés occidentales, l’efficacité a pris le pas sur notre rythme saisonnier et sur la façon dont nous gérons notre temps.

C’est ainsi qu’à émerger rapidement dans les villes, une forme de rythme communautaire et a donné la cadence du travail, du déjeuner, des temps de repos n’écoutant plus le rythme naturel de notre corps.

🥱L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

Réveil - OptiMoms

🥱Prendre le temps de se réveiller, c’est pour les paresseux

Au 18siècle, chaque minute a un coût. Les machines sont reines et produisent bien plus et plus vite qu’un homme.

« Le temps, c’est de l’argent »

Benjamin Franklin

L’ère de l’industrialisation s’installe et la notion de temps devient internationale lorsqu’en 1911, la plupart des pays du monde entier règle leur horloge à la même heure. L’homme n’est plus maître de son temps, c’est le travail qui rythme ses journées.

Les paresseux n’ont pas la côte ! La lenteur est redoutée et les premières pointeuses et autres systèmes de contrôle apparaissent. La ponctualité est une vertu décisive pour l’avenir professionnel. Bye, bye, la grasse mat’… et les siestes au soleil.

Le temps s’est donc accéléré et nous avons pris la mesure des machines au profit du rendement.

N’avez-vous jamais eu ce sentiment devant votre ordinateur, de devoir aller aussi vite qu’une machine ? De devoir accomplir vos tâches en un temps donné qui est bien trop rapide pour vous ? De devoir satisfaire des demandes pour aujourd’hui alors qu’il vous faudrait au moins 1 semaine pour les accomplir ?

Ce rythme effréné a envahi notre espace de travail, mais aussi nos vies personnelles. Pas un instant ne doit être ignoré sous peine de « perdre son temps », de jour comme de nuit.

🥱Gagner du temps du réveil au coucher

Réveil - OptiMoms

Ça y est, nous n’avons plus de temps ! Je suis certaine en tant que maman que vous avez déjà pensé ou dit cette phrase des milliers de fois. Nous cherchons par tous les moyens à gagner du temps, cela devient une obsession.

Cependant, quand on sait ce qui a nécessité cette course folle, on peut peut-être se demander si cela a un sens ?

Entre ce que nous souhaitons dans notre vie : plus de temps, des congés, du temps avec nos enfants, une bonne alimentation, etc., et ce que nous obtenons réellement, il y a un décalage parfois frustrant.

Nous voulons tout parce que notre société nous offre aujourd’hui des milliards d’informations et d’expériences possibles. Faire carrière, devenir artiste, avoir une vie sociale épanouissante, faire de l’activité physique, se divertir avec nos écrans, être à la mode, vivre notre sexualité, voyager, faire du bénévolat… Tout est devenu possible.

Réveil- OptiMoms

Alors, c’est carrément alléchant et on ne compte pas les heures pour satisfaire ce besoin d’accumuler toujours plus.

Mais, il y a des choses qui prennent du temps et nous l’avons probablement oublié. Il ne suffit pas d’une formation pour éduquer un enfant ou d’un masterclass avec un philosophe pour devenir maître de son développement personnel.

Donc, il faut faire des choix et réduire l’éventail de son emploi du temps. Mais, on ne lâche rien pour être efficace. On souhaite que tout entre dans le planning.

« Pour vous soulager rapidement du stress, essayez la lenteur. »

Lily TOMLIN

🥱Gagne-t-on vraiment du temps avec les nouvelles technologies ?

Pour cela, nous sommes nombreux à penser que nous allons nous faciliter la vie avec les nouvelles technologies. « Alexa, allume les lumières… ALEXA, allume les lumières… Je ne comprends pas votre demande, pouvez-vous parler moins fort ? »

Réveil - OptiMoms

Vous êtes probablement aussi addict du lave-linge (quelle belle invention, tout de même, merci James King). La montagne de linge sale que vous avez devant vous quasi quotidiennement est malheureusement aussi due à ce même petit bijou. Le linge n’était pas lavé aussi souvent quand on le faisait à la main et on ne s’en portait pas plus mal…

Réveil - OptiMoms

Allez, un dernier petit exemple, la pile de mails dans votre boîte mail… C’est super d’avoir du courrier tous les jours, mais entre nous, ça vous rend vraiment plus heureux ou ça vous bouffe un temps fou à trier ?

Alors, oui, nous sommes éternellement insatisfaits et nous voulons une vie riche et bien remplie. C’est un fait, nous aimons aller vite.

🥱Le temps d’aller plus vite que la musique

Milan KUNDERA appelait ça « l’extase de la vitesse ». Lorsque nous allons vite, nous libérons 2 substances chimiques : l’épinéphrine et la norépinéphrine. Elles procurent des sensations agréables qui nous portent à l’alimenter constamment. Parfois jusqu’à épuisement (burn-out), parfois motivant, il faut savoir doser sa vitesse pour ne pas trop bousculer son rythme naturel.

Pourquoi cherchons-nous à aller toujours plus vite ?

Une des causes me semble être la recherche du bonheur. Nous savons que notre temps est compté et nous ne voulons pas perdre une minute sous peine de générer des regrets. Alors, nous optimisons notre temps pour vivre le plus d’instants uniques, avoir le plus de sourire, avoir le plus de connaissances, réaliser tous nos rêves peu importe ce qu’il en coûte.

Nous perdons notre sommeil en nous couchant tard et en nous levant trop tôt, nous perdons notre santé en faisant fonctionner tous nos organes à grande vitesse, nous perdons le sens de notre vie en allant trop vite sans prendre le temps de nous connaître vraiment.

Cette vitesse aussi envoûtante que dévastatrice engendre notre profond mal-être.

Interrogez-vous sur la pertinence de tout faire toujours plus vite ? Y’a-t-il un sens à lire un résumé au lieu de lire un livre entier, de faire du yoga 5 minutes, de méditer 2 minutes, de perdre 4 kilos en 1 semaine…

Je ne dis pas qu’il faut tout remettre en question, la technologie et la vitesse ont du bon, mais pas si vous vous sentez dépassé et mal dans votre vie. Il est peut-être temps de ralentir.

😁Un réveil en douceur, c’est toujours possible

🥱Le temps de ralentir

Slow Life E-Book - OptiMoms

« Le mouvement pour la lenteur se développe à toute allure »

Carl Honoré

L’humain n’a eu de cesse toutes ces années d’aller toujours plus vite. Pour celles et ceux qui ont connu le début d’Internet, la connexion était souvent capricieuse et il nous fallait être patients pour que la page du moteur de recherche s’affiche. Désormais, si celle-ci ne s’affiche pas dans la seconde, c’est un drame. Nous avons pris goût à cette facilité.

Cependant, c’est un peu comme la fable de Jean de la Fontaine : le lièvre et la tortue. Tout porte à croire que la vitesse est toujours victorieuse, mais la lenteur a ses bons côtés.

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point »

Se permettre de ralentir, c’est observer ce qui nous entoure, se nourrir des autres et surtout relâcher la pression de nos temps modernes.

La Slow Life est une philosophie de vie qui a vu le jour en contradiction avec une société qui court le sprint. Nous allons si vite que nous perdons nos valeurs, nos envies et sommes en quête de sens. Adopter la lenteur quand la société nous presse d’accélérer est un défi à relever pour améliorer sa qualité de vie.

Lors des conférences annuelles de la Société pour la Décélération du temps à Wagrain, Mickaela Schmoczer a dit :

« c’est très bien le sérieux, mais il ne faut pas perdre le sens de l’humour ».

Plus que l’humour, nous sommes en train de perdre notre humanité. Il est urgent de ralentir pour inverser le cours de notre existence et parvenir à un bonheur simple.

😴Partir du bon pied dès le réveil !

En 2017, les Français dorment en moyenne 6h42 minutes chaque nuit. La durée minimale pour une bonne récupération est de 7 heures (étude de Santé publique France). Plus d’un tiers des Français dorment moins de 6 heures par nuit.

Le sommeil est un des facteurs qui vous équilibre psychologiquement et qui vous permet de récupérer de votre journée physiquement et mentalement.

Le sommeil quand on est parent, c’est parfois tumultueux. Les réveils nocturnes des enfants rythment nos nuits et votre nombre d’heures de sommeil varie souvent en fonction d’eux. Être inquiet s’il est malade, changer les draps quand ils sont souillés, bondir du lit pour les terreurs nocturnes, donner des câlins interminables pour qu’il s’endorme… Notre présence est vitale.

Mais, il n’y a pas que les enfants qui perturbent notre sommeil. Le travail de nuit, les temps de trajets (et les bouchons) qui nous font arriver tard le soir à la maison, le temps que l’on passe à se divertir sur les téléphones ou la télé, les bruits « bizarres » la nuit « j’crois que j’ai entendu quelque chose ? », la maladie, …

Tous ces moments de vie impactent notre réveil.

“ Alors, bien dormi ? ”

Pour vous aider à bien dormir, voici quelques recommandations de base (même si on n’empêchera pas les enfants de se réveiller en pleine nuit 😉) 

  • Une chambre silencieuse, obscure, température de 18 °C, une literie de qualité
  • Pratiquer la sieste
  • Étendre ses heures de sommeil quand on sait qu’on va prochainement en manquer
  • Pratiquer une activité physique : régule le sommeil lent profond et diminue les
    symptômes d’insomnie
  • Améliorer son alimentation

Je vous propose 2 routines matinales pour prendre un temps pour vous en préservant votre santé physique et mentale.

Comme le dit si bien Françoise SAGAN :

« Mon passe-temps favori, c’est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre son temps, perdre son temps, vivre à contretemps »

Si vous souhaitez ralentir la cadence, 🦥Activer le mode paresseux !

Sources :

Samuel Ganes, thérapeute ayurvédique Mon coach ayurvéda, Editions Eyrolles.

http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/8-9/index.html

Articles similaires

Kinésiologie : gérer son stress et ses émotions 0 commentaire

Kinésiologie : gérer son stress et ses émotions

Koans Zen : 45 citations courtes à méditer 0 commentaire

Koans Zen : 45 citations courtes à méditer

Top 6 des applications de méditation gratuite 0 commentaire

Top 6 des applications de méditation gratuite

Carl Honoré : le parrain de la Slow life 0 commentaire

Carl Honoré : le parrain de la Slow life

1 Comment

  1. Je trouve remarquable cette analyse sur l’usage du temps. Nous oublions souvent aussi, que chacun possède son propre rythme, sa propre perception du temps, sa propre vitesse d’apprentissage. Oui, il est grand temps que l’humain se pose les bonnes questions sur son existence et plus encore, sur l’existence qu’il impose aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *