Vie de maman : 10 conseils pour ralentir en douceur

Vie de maman : 10 conseils pour ralentir en douceur

Réveillez le paresseux qui sommeille en vous !

illustrer une vie au ralenti

Ca va vite, ça va de plus en plus vite… Vous n’arrivez plus à ralentir votre rythme… ALERTE, il y a urgence, il vous faut ralentir ! Voici les 3 Piliers pour passer à un mode de vie Slow Life : Etre une maman optimiste, S’épanouir au travail et Faire des pauses paresseuses ! A vous de jouer !

Etre une Maman Optimiste

Faire de son développement personnel sa priorité

« Le paresseux est un solitaire »

Tout comme le paresseux, l’être humain doit nécessairement se retrouver seul. Lorsqu’on devient maman, on peut rapidement se laisser happer par les enfants ou la vie familiale et ne plus savoir se retrouver seul.

Il est essentiel de retrouver des moments de solitude pour ne pas perdre de vue qui l’on est et ce qui nous anime. Savoir prendre du temps seul pour se recentrer sur son propre chemin de vie est nécessaire pour devenir ou rester une maman optimiste.

Apprendre à se connaître, cultiver ses talents et ses potentiels, réaliser ses rêves et améliorer votre qualité de vie doit être au centre de vos préoccupations.

L’objectif n’est pas de changer, mais de révéler la personne que vous êtes au plus profond de vous.

Eduquer sans se presser

« Le paresseux porte son bébé durant 5 mois comme dans un hamac »

Tout comme le paresseux, préparer son enfant à vivre en société, à se connaître, à s’autonomiser prend du temps. Permettre à son enfant de grandir en répondant à sa sécurité et ses besoins est vital.

Tout comme un adulte, l’enfant apprend à se connaître et à rectifier ces comportements, ces agissements en fonction de ce qui lui sera inculqué ou de ce qu’il aura expérimenté. C’est le but de toute une vie.

Soyez indulgent et bienveillant auprès de votre enfant pour qu’il puisse trouver par lui-même sa voie et sa propre vision de la vie.

Pour être une maman rassurante et pleine d’attention, vous aurez nécessairement besoin d’agir dans le calme et dans la décontraction.

Optimiser la Vie quotidienne

« Le paresseux descend de son arbre une fois par semaine

pour faire ses besoins » 

Non, je ne vous proposerai pas d’aller aux toilettes qu’une fois par semaine. Mais le paresseux optimise clairement ces déplacements ! Voilà, où je souhaite en venir… Si vous arrivez à optimiser votre vie quotidienne, vous aurez plus de temps pour ce qui vous fait le plus plaisir, pour vous occuper de vos enfants comme vous en rêvez ou pour prendre soin de vous tout simplement.

Avoir quelques routines pour que le quotidien soit plus simple à gérer vous permettra de trouver un équilibre entre votre vie familiale, votre vie professionnelle et votre vie personnelle.

une maman en train d'habiller son enfant pour montrer le quotidien de maman

Adopter la Slow Life

« Le paresseux a des mouvements lents,

mais ça ne l’empêche pas de faire des acrobaties« 

Vous ressentez cette pression du quotidien qui vous supplie d’aller toujours plus vite et d’être la meilleure en tout ?! Qui a dit qu’aller plus vite, vous permettrez de faire mieux ? Certainement pas le paresseux…

La Slow Life, c’est trouver plus de sens dans ce que vous faites et prendre le temps de vivre, totalement aligné avec vous-mêmes. Ce mode de vie est à contre-courant de la vitesse à laquelle va notre société. Retrouvez votre propre rythme apportera l’épanouissement dont vous avez toujours rêvé.

S’épanouir au Travail

une femme au travail qui se divertit

Assumer le Slow Working

« Le stress rend malade le paresseux »

Et pas que lui…. Relâcher la pression au travail, c’est affirmer nos limites et ce que l’on est en capacité de faire. Etre productif en excès, être multitâche ne vous apportent pas de satisfaction supplémentaire.

Le slow working vous permet de trouver la juste proportion en chaque activité pour ne plus vous épuiser et apprécier enfin vos journées de travail. Opérer un changement profond dans votre façon de travailler inspirera vos collègues et une nouvelle dynamique plus harmonieuse avec votre bien-être pourra voir le jour.

Pratiquer la psychologie positive

« Le sourire du paresseux est immuable »

Vous voyez cette petite bouille toujours souriante… Elle inspire la joie, la sérénité, le calme. J’en connais d’autres qui ont souvent le sourire facile, ce sont nos enfants…

Vous pouvez vous inspirer de leur insouciance et de leur simplicité pour faire de votre cocon un environnement favorisant le positif.

La psychologie positive, si vous la pratiquez, vous permettra de vous épanouir en renforçant vos qualités et vos forces. L’objectif n’est pas de sourire tout le temps, l’objectif, c’est de créer les fondations intérieures pour que vous puissiez rebondir positivement à chaque obstacle.

Elaborer un projet professionnel

« La position normale du paresseux est de voir le monde à l’envers »

Vous faites peut-être partie de ces mamans qui n’ont plus la même vision de la vie depuis qu’elles sont devenues mamans… Un peu comme si vous aviez découvert un autre monde avec la tête à l’envers… Vous voyez désormais ce qui est contraire à vos valeurs et vous vous affirmez dans vos besoins.

Changer de travail est un questionnement pour grand nombre de mamans. Les bouleversements de la grossesse, les inquiétudes suite à la venue de votre enfant, le manque de temps, de repos, etc. Tout ceci vous pousse vers du changement. Le but est de prendre du recul et d’opérer les ajustements nécessaires à votre épanouissement.

Faire des pauses paresseuses

« Le paresseux passe 14h à se reposer« 

un paresseux qui semble heureux

Les pauses paresseuses, c’est quoi ?

Toutes les mamans ont en elle un paresseux qui se cache. Le paresseux, c’est votre part de sérénité, de douceur, de calme, de tranquillité, de réassurance…

En faisant ressurgir ces traits de votre personnalité, vous faites baisser la pression, le rythme soutenu de votre quotidien et vous vous faites du bien tout simplement.

Les pauses paresseuses, c’est vous faire profiter de moment de pause permettant de vous régénérer, de faire le plein d’énergie, de lâcher prise…

2 min’ de pause café

« Le paresseux dort souvent au sommet des arbres

pour profiter des premiers rayons du soleil » 

logo de 2min' de pause café

Rien de plus joli que de regarder le soleil se lever avant de commencer sa journée, il y en a qui le sait bien.

Prendre 2 min’, c’est toujours mieux que rien du tout. Entamer une nouvelle habitude avec un petit répit pour lire une citation ou effectuer un petit exercice de respiration, c’est commencer à reprendre contact avec son corps et son esprit. Reconnectez-vous à vous et vous vivrez votre journée de façon plus consciente.

5 min’ de pause zen

« Le paresseux est capable de retenir sa respiration pendant 14 minutes »

logo de 5 min' de pause zen

Respirer, c’est vivre. Or, je suis convaincu que vous passez vos journées avec le souffle court peut-être même avec une sensation d’oppression… La respiration régule votre humeur, votre rythme cardiaque, c’est l’élément moteur de votre zen attitude.

Vous pourrez pratiquer des pauses Zen grâce à des exercices de Yoga, de la méditation ou des mudras.

10 min’ de pause pour s’inspirer de la Slow Life

« le paresseux est doué pour ne rien faire »

logo de 10 min' de pause slow life

Etre paresseux, c’est profiter de la vie, être plus libre en ayant moins de contraintes. Qui est paresseux n’est pas fainéant pour autant. Ralentir, ne fera pas de vous, une maman sans ambition ni avenir prometteur. Ne rien faire, c’est donner vie à ses rêves et devenir plus créatif.

 Vos idées vont émerger et vous pourrez prendre le temps de vous inspirer avec 10 min’ de pause.

Pour retrouver toutes les pauses paresseuses de Optimoms, clique ici !

Articles similaires

Moments Précieux : des bijoux gravés à la main 0 commentaire

Moments Précieux : des bijoux gravés à la main

Diy : Recette de base – Bougie de Noël 0 commentaire

Diy : Recette de base – Bougie de Noël

L’art de la sieste : la santé vient en dormant 0 commentaire

L’art de la sieste : la santé vient en dormant

La lenteur, source de joie vitale 0 commentaire

La lenteur, source de joie vitale

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *