La parentalité à l’épreuve du numérique

la parentalité à l'épreuve du umérique - Optimoms

La parentalité à l’épreuve du numérique, c’est un peu comme ça chez vous, non ?

« vrrr….vrrr….vrrr » …. « Maman, regarde, je fais la roue » …. « vrrr….vrrr….vrrr » … « Maman, regarde ma belle roue » …. « vrrr….vrrr….vrrr » … « Maman, tu fais quoi ? » …. « vrrr….vrrr….vrrr » …. « Maman, c’est quoi sur ton téléphone ? » …. Pas de réponse… « Maman, y’a le lait qui déborde de la casserole !!!! » …. « Hein, quoi ? Ah oui, merci ma chérie ».

Ça vous est déjà arrivé, non ? Absorbé par votre téléphone telle Alice qui « se sentit tomber comme dans un puits d’une grande profondeur, avant même d’avoir pensé à se retenir ».

Le smartphone, la tablette, la TV, l’ordinateur, la console de jeux, la montre connectée autant d’équipements numériques qui ont envahi nos foyers à une vitesse lumière. Si vite, que nous, parents, n’avons pas eu le temps de réfléchir à la place qu’allait prendre tous ces écrans dans nos vies et celles de nos enfants.

Voici quelques points clé pour aborder avec sérénité votre parentalité à l’épreuve du numérique.

Selon le site Médiamétrie, en 2019, « 49 % des enfants âgés de 0 à 14 ans possèdent au moins un équipement » digital.

🧐Une opportunité ou un risque pour votre enfant ?

Pour 43 % des parents, l’utilisation des équipements numériques est une occasion de plus pour son enfant de vivre dans son temps ou de s’ouvrir à la connaissance.

Pour 42 % des parents, c’est un risque de dépendance aux écrans ou de le mettre en contact avec des inconnus.  

Alors, de quel côté penchez-vous ? Il n’est pas si évident de trancher et je vais vous aider à réfléchir aux règles ou pratiques afin de contrôler l’utilisation de ces robots connectés.

📏Inventer ses propres règles

Chaque famille a sa propre dynamique en termes d’éducation et les enfants s’y développent à leur rythme. Il ne sert donc pas à grand-chose d’interdire l’utilisation de ces petites machines jusqu’à la majorité de vos enfants, cela me paraît quasiment infaisable (Sauf si vous vivez dans les bois comme Captain Fantastic [film à voir absolument 😉]).

Pour autant, ce qui est plus que recommandé, c’est d’accompagner vos enfants à se familiariser en douceur pour qu’il puisse acquérir toutes les précautions d’usages.

3 approches me paraissent pertinentes à adopter :

  • Surveiller
  • Limiter
  • Accompagner positivement

En tant que parent adepte de l’éducation positive, vous devez devenir sa référence pour tout ce qui concerne ce petit trésor d’information et de découverte. Ce qui implique aussi de réfléchir à sa propre utilisation devant les enfants…

Vous pouvez établir un contrat familial de ce type afin de vous donner des idées de cadre à mettre en place : Les règles du bon usage du téléphone.

🧠Rappel des impacts sur la santé des enfants

Ce n’est plus un mythe, le téléphone portable et tout objet connecté utilisant des ondes a un impact sur la santé de nos amours qui y sont plus sensibles. (danger confirmé par le rapport de juin 2016 de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail). Les os du crâne de nos enfants sont plus fins et les ondes peuvent avoir un impact sur leurs fonctions cognitives (mémoire, attention, coordination).

Il est également recommandé de ne pas exposer nos enfants aux écrans avant 3 ans sans interaction parentale ainsi que les écrans 3D avant 5 ans.

Une bonne idée ? Eteignez le Wifi la nuit, c’est pas compliqué et tout le monde s’en portera mieux ^^

📱Point épineux : le téléphone portable, on en parle ?

Qui n’a jamais dit ou pensé, « mon enfant n’aura jamais de portable (avant le lycée) ? ». Et pourtant, l’âge moyen d’obtention d’un smartphone est de 9.9 ans. De nombreuses raisons sont évoquées par les parents : besoin d’être rassuré quand il fait les trajets seuls pour aller à l’école, besoin de l’enfant de faire comme les adultes ou autre enfant, besoin lié à la séparation des parents,… Peu importe le motif tant que l’enfant ne brûle pas les étapes et se retrouve nez à nez avec des contenus inappropriés.

Petit rappel, les réseaux sociaux sont interdits aux enfants de moins de 13 ans.

Les institutions recommandent l’usage d’un téléphone portable et pas d’un smartphone à partir de la 5ème avec un forfait bloqué.

la parentalité à l'épreuve du numérique - Optimoms

Poser un cadre pour préserver son sommeil et ses résultats scolaires

Le développement de votre enfant ne doit en aucun cas en pâtir. Vous pouvez déterminer des règles avec votre enfant afin de lui faire prendre conscience de l’importance d’un usage raisonnable.

Par exemple :

  • Etablir des horaires où il pourra utiliser son téléphone (le week-end par exemple)
  • Inscrire également des moments sans téléphone
  • Pas de téléphone la nuit
  • Pas de téléphone avant de dormir et dans la chambre

Pour limiter les risques pour sa santé comme évoqué plus haut, vous pouvez choisir un téléphone à un niveau de Débit d’Absorption Spécifique (DAS) au plus faible qui n’émet pas au-delà de 0.7 W/Kg de préférence (on parle de ces fameuses ondes.).

Sensibiliser votre enfant à ce danger et expliquez lui l’importance de ne pas porter le téléphone dans sa poche ou près de son cœur. Lorsqu’il l’utilise, montrez lui qu’il doit utiliser le kit main libre afin d’éloigner les nuisances de sa tête.

Pour les enfants de plus de 13 ans, sensibilisez-le aux dangers d’Internet (contenus violents, choquants, cyber harcèlement, etc.) et évoquez avec lui les règles de civisme ainsi que l’utilisation de ses informations personnelles (vidéos, photos, tchat, …).

Amorcez la communication avec vos enfants est une bonne manière de procéder pour éviter de ne plus maîtriser ses activités sur son téléphone. Questionnez votre enfant sur ce qu’il montre de lui et les échanges qu’il a pu avoir. En tant qu’adulte, vous êtes garant de sa sécurité et vous avez le droit de limiter l’usage du téléphone de votre enfant pour son propre bien-être. Ce n’est pas parce que tous ses amis ont un téléphone que vous devez céder. Laissez le temps à vos enfants d’entrer dans ce nouveau monde avec maturité.

Vrrr…..vrrrr….vrrrr…. A désolé, je dois y aller 😉 (ah non, finalement, je vais faire ma paresseuse et laisser le portable dans mon sac, ni vu ni connu😊)

Sources :

  • Rapport de l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique de l’UNAF source Médiamétrie de 2019

Ces articles peuvent peut-être vous intéresser ?

Articles similaires

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien ! 0 commentaire

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien !

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ? 0 commentaire

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ?

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme 2 commentaires

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme

Dispute de couple : “pas devant les enfants” ? 0 commentaire

Dispute de couple : “pas devant les enfants” ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *