Méthode Ikigaï : dans les pas de la Slow Life

Ikigaï - OptiMoms

L’Ikigaï, c’est la réponse à 2 questions que tout le monde se pose tout au long de sa vie : « Pourquoi je me lève le matin ? » et « Pourquoi ma vie vaut-elle la peine d’être vécue ? »

Des questions universelles que tout le monde se pose et dont on n’arrive pas toujours à avoir la réponse tant elle nécessite de se recentrer. L’accélération de nos rythmes de vie laisse peu de place à la réflexion. Néanmoins, en adoptant les préceptes fondamentaux de l’ikigaï, vous vivrez enfin la vie que vous rêvez !

🐟L’Ikigaï : trouver le sens de sa vie

👩‍🦳La longévité d’un peuple à l’origine de l’ikigaï

Moi, je suis toujours attirée par les mots exotiques et Ikigaï en fait clairement partis. J’ai tout de suite envie d’apprécier ce concept même si je ne le connais pas. Le mot Ikigaï vient du Japon et signifie « la réalisation de ce qu’on espère ». On le prononce « ikigaïlle ».

Il y a un peuple sur l’île d’Okinawa qui a étonné de nombreux chercheurs au 14e siècle, car ces habitants étaient nombreux à être centenaires. Mais quel était leur secret ? Car oui, nous cherchons tous à allonger le plus possible notre existence sur cette Terre. Le secret, c’est…🥁🥁 Leur PHILOSOPHIE de VIE ! Une alimentation saine, une vie sans stress et une réflexion sur soi et sur le sens de sa vie.

Bon, ba voilà, y’a plus qu’à s’y mettre, hein ?! Ça va demander quelques efforts quand même et du temps pour y réfléchir à tête reposée.

💪Le pouvoir de l’ikigaï sur notre santé

L’ikigaï, c’est trouver sa raison d’être et développer ses compétences, son talent pour que les autres en profitent aussi 😉. C’est un vrai travail sur soi afin de questionner le « pourquoi nous sommes là ? ».

Vous avez peut-être déjà ressenti un état de flow dans une activité. Par exemple, les plus créatives d’entre nous peuvent se sentir dans un état de joie total en préparant un bon plat. Pour certaines, cuisiner est une passion qui pourrait devenir le sens de leur vie.

Une des recherches les plus récentes menées au Canada en 2017 par Shintaro Kono, (chercheur japonais) a permis d’établir que le fait de vivre de sa passion, de trouver son ikigaï avait un impact positif sur notre santé mentale.

Trouver son Ikigaï est également excellent pour sa santé physique. L’étude des chercheurs Suzuki et Willcox a mis en évidence la réduction des risques de maladies cardiovasculaires et du stress.

L’ikigaï, c’est donc une philosophie de vie qui regroupe 5 éléments indispensables pour vivre heureux et en bonne santé le plus longtemps possible.

🖐️Les 5 piliers de l’Ikigaï

1er Pilier : trouver sa vocation

Vous avez une aptitude particulière pour un domaine d’activité, c’est sûr. Faites preuve de curiosité, pousser des portes que vous n’osez pas ouvrir… Et si, vous vous permettiez enfin d’aller à la rencontre de ce qui vous attire profondément, de ce que vous désirez ? Il n’est pas utopique de vouloir que son métier soit aussi sa passion, sa mission de vie et sa vocation.

Pour trouver votre raison d’être, la méthode ikigaï invite à se poser 4 questions nécessaires :

  • Qu’est-ce que j’aime faire ?
  • En quoi suis-je bon ou doué ?
  • Pour quoi puis-je être payé ?
  • Ce dont le monde a besoin ?
schéma ikigaï - OptiMoms

C’est une démarche de vérité avec soi-même. Vous faites preuve de courage si vous tentez de vous poser ces questions, mais vous en serez récompensée par une vie alignée avec vous-mêmes.

2ème Pilier : respecter les 10 lois des habitants d’Okinawa

Les habitants de l’île ont créé un véritable mode de vie Slow Life.

  • Rester toujours actifs
  • Prendre les choses calmement
  • Manger en quantité suffisante
  • S’entourer de bons amis
  • Rester en forme
  • Sourire
  • Se reconnecter à la nature
  • Remercier
  • Vivre l’instant présent
  • Suivre son Ikigaï

Bon, personnellement, je crois que la vie sur une île, c’est aussi un autre rythme de vie que celui que l’on vit en ville à 100 à l’heure. Mais, si on peut s’en inspirer et faire revenir un peu de lenteur collectivement (ça c’est mon côté rêveur, mais bon on sait jamais) dans nos foyers, on aura quand même gagné quelques années de vie !

3ème Pilier : éviter le stress

Le stress, ce mot j’aimerai tellement le rayer du dictionnaire. Y’a parfois des bons côtés à ressentir du stress, il peut nous amener à accomplir des actes impensables. Cependant, c’est aussi le champion N° 1 des évènements les plus catastrophiques (dépression, burnout, maladies, cancer, violence…).

En multipliant les activités agréables, en prenant du temps pour soi, vous garderez à distance la souffrance. La méditation, le yoga, les exercices de respiration, les activités en famille, la connexion avec la nature… il y a une mine d’or à explorer pour réduire votre stress 😌

4ème Pilier : ne pas manger à satiété

Alors, je suis contente de voir que les habitants d’Okinawa ont la même approche que moi sur la bouffe 😋. J’ai, par le passé, abusé d’une alimentation très riche, en me gavant littéralement de pain au chocolat 🍫 (chacun son péché mignon). Et puis, il arrive à un moment où j’ai tellement été dégouté de cette nourriture trop riche que j’ai arrêté de manger en si grande quantité (c’est mon boulanger qui a fait la tête, sorry 😝). Et, désormais, je mange un peu comme un petit oiseau🐤.

J’utilise des petites assiettes à dessert pour mes repas et surtout je ne mange que quand j’ai vraiment faim. Et, ça change tout. Votre corps n’est pas saturé, ne fait plus d’effort à plein régime constamment pour digérer. Vous retrouvez une si belle énergie et le ventre est clairement moins gonflé 😮‍💨.

Parfois, le jeûne est également appréciable surtout les lendemains de fête 🥳.

5ème Pilier : vivre avec résilience et anti-fragilité

L’idée, c’est de renforcer son psychisme. Nous avons toutes des moments difficiles à vivre, des coups durs, des coups de mous, mais nous les surmontons. Vous connaissez, je pense, toutes cette métaphore de la pluie 🌧️et du soleil☀️ « la vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » (Sénèque). N’ayez pas peur des difficultés, elles font partie de la vie.

Pour autant, n’hésitez pas à vous faciliter la vie en évitant tout ce qui peut vous fragiliser : une alimentation déséquilibrée, l’accumulation d’objets que vous n’utilisez pas, un environnement qui vous stresse…

🐟 L’ikigaï en pratique au quotidien

🧭Trouver sa raison d’être

Pour faire le point, il vous faudra un joli carnet dédié à la réflexion. Sur chaque page, essayez de répondre aux 4 questions de la méthode Ikigaï.

> Qu’est-ce que j’aime faire ?

Vous aimez les listes, alors lâchez-vous ! Listez toutes les passions, les centres d’intérêt, ceux pour quoi vous seriez prêt(e)s à tout arrêter pour vous y consacrer pleinement.

> Quel est mon talent ?

Vous êtes une personne avec des qualités indéniables. Vous n’avez peut-être pas un don venu du ciel, mais vous trouverez forcément une activité dans laquelle vous êtes doué(e). N’hésitez pas à interroger votre entourage familial et professionnel si cet exercice est difficile pour vous.

> Quelle cause est-ce que je veux défendre ?

Ici, vous vous questionnerez sur vos valeurs fondamentales. En réfléchissant au monde entier, vous allez mettre en perspective les priorités pour vous. La solidarité, l’écologie, la place des femmes… À quoi êtes-vous le plus sensible ?

> Quelle valeur est-ce que j’apporte aux autres ?

Repenser aux moments en famille, ou avec vos amis et ce que l’on peut dire de vous. Gentillesse, serviable, disponible, à l’écoute, calme…

On ne peut pas répondre à ces 4 questions en 10 minutes. Prenez le temps d’y répondre, de laisser les idées germer dans votre tête, d’y revenir à un moment plus opportun. Quelques jours, quelques semaines, quelques mois, peu importe le temps, les évènements que vous vivrez vont vous faire évoluer et affiner votre réflexion.

Une fois que vous aurez réussi à trouver des réponses à vos questions, définissez un mot qui synthétise vos réponses dans chaque section (selon le schéma du dessus) : votre métier, votre passion, votre mission et votre vocation.

🤯Chercher l’inspiration

Pour travailler sur le sens de sa vie, il est nécessaire d’être seul. Une randonnée, une activité sportive, de la méditation, un bain, dessiner, écrire… Favorisez ces temps de profonde détente pour faire émerger ce qui vous rend le plus serein dans votre vie.

Éviter absolument de chercher le sens de votre vie à travers la vie des autres. Regarder les publications sur les réseaux sociaux, c’est rêver à une vie idéale. Cependant, vous avez votre propre personnalité et vous en apprendrez davantage sur vous en ayant un questionnement intérieur.

Il y a des moments où vous n’aurez aucune vision de ce que vous êtes réellement. Persévérez, car vous êtes sur le « bon » chemin. Vous vous sentez perdu, c’est que vous êtes en train de laisser tomber les étiquettes qui vous collaient à la peau pour dévoiler qui vous êtes réellement.

🫤Se libérer de ses propres limites

En débutant une réflexion sur soi, on peut être vite amené à se juger et à ne pas se sentir capable. La montagne semble si grande à gravir, le défi de trouver le sens de sa vie est un chantier titanesque, ce qui peut nous décourager assez vite.

Identifiez ce qui vous freine dans votre réflexion.

Parfois, vous vous interdisez certaines idées. Ne vous censurer pas. 🤫 Les idées qui vous semblent les plus folles sont peut être finalement ce qui vous colle le plus à la peau.

Vous avez peut-être également peur de changer votre situation actuelle qui n’est « pas si mal » finalement. Cependant, il est évident que vous ressentez qu’au fond de vous, vous n’êtes pas vraiment heureuse.

Vous pensez que vos moyens financiers ne vous permettront pas de mettre en place vos nouveaux défis. Changer de vie prend du temps, si tout fait sens pour vous alors vous trouverez la motivation et les idées pour que votre projet se déroule sans encombre.

L’ikigaï, c’est adopter une philosophie de vie qui a pour objectif d’être heureuse et de vous accepter telle que vous êtes. Mettre au premier plan le sens de votre vie, c’est prendre soin de vous avant tout. C’est se relier à votre flux intérieur. Retrouvez mes 10 secrets pour libérer votre flow au travail. Développez votre motivation, rendez votre travail plus passionnant, optimisez votre concentration… tout ceci alimentera votre bonheur.

Source :

Ikigai – Le petit Manuel – 2022 – Lectorama

Articles similaires

La routine, elle est mortelle ? 0 commentaire

La routine, elle est mortelle ?

Résumé : Virginie GRIMALDI – “Et que ne durent que les moments doux” 0 commentaire

Résumé : Virginie GRIMALDI – “Et que ne durent que les moments doux”

Slow Life : comment tenir ses bonnes résolutions ? 0 commentaire

Slow Life : comment tenir ses bonnes résolutions ?

50 Citations Slow Life pour enfin ralentir 0 commentaire

50 Citations Slow Life pour enfin ralentir

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *