Avoir un doudou, pourquoi c’est si important pour l’enfant ?

doudou - optimoms

Maman, il est où mon doudou ? Quoi, tu l’as encore perdu ? …

Vous l’avez au moins entendu une fois dans votre vie de Moms cette question. Et, le stress qui l’accompagne dans votre tête, c’est un véritable tourbillon émotionnel qui vous envahit

« si je lui retrouve pas, il pourra pas s’endormir et moi,

je pourrai pas regarder le dernier épisode de Workin’Mum 🤔 ».

Bref, la perte du doudou, c’est un peu « la fin du monde ».

Mais pourquoi, le doudou est si important pour votre enfant ? Pourquoi a-t-il besoin de sa présence alors qu’il n’en prend clairement pas soin et qu’en plus on peut pas le passer à la machine ? Et, comment je fais si mon enfant perd réellement son doudou pour la vie ?

🧸Un doudou, c’est comme une maman de secours

La découverte du manque

Au début de sa vie, le nourrisson est en parfaite symbiose avec sa maman. Il ne se rend absolument pas compte qu’il est une personne et que sa mère en est une autre. C’est un bébé kangourou qui pense être resté dans la poche de sa maman.

Or,  il va se rendre compte progressivement que le sein n’est pas toujours là quand il en a besoin. Cet espace-temps nommé « espace transitionnel » par les psychanalystes, c’est le moment où l’enfant éprouve le manque et la douleur de la séparation.

C’est un peu comme cet état comateux que vous subissez le matin au réveil : vous n’êtes pas encore tout à fait sorti de votre rêve mais pour autant il faut se tirer de son sommeil pour revenir à la réalité (oui, je sais c’est très douloureux, j’en fais les frais tous les jours aussi 😊).

Cet espace intermédiaire est vital pour l’enfant car il appréhende le fait de penser, imaginer, créer par lui-même. Alors, c’est le moment d’adopter un objet qui va l’apaiser. Pour la plupart, ce sera un doudou.

🧸Le doudou, l’objet transitionnel de Winnicot

Une grande évolution

Lorsque votre enfant ne sera plus nourri au sein, il va expérimenter la non-satisfaction de son désir immédiat. Il n’aura plus la possibilité de se nourrir quand il le souhaite. Il va faire l’expérience de l’attente et c’est une source de tension importante pour lui.

Votre bébé va éprouver pour la première fois la solitude. Alors, grâce à ses caresses, ses mâchouillages, il va se familiariser avec son environnement et choisir un objet dit « transitionnel ».

Donald W.Winnicott, psychanalyste en pédiatrie, est le fervent défenseur du doudou et va en démontrer son utilité et son importance dans le développement de l’enfant.

Oui, vous avez bien lu, c’est votre enfant qui le choisit, qui se l’approprie. Une peluche, un lange, un morceau de tissu, un tee-shirt de papa, un foulard, un mouchoir, une couverture, une tétine, le pouce… tout ce qui peut l’apaiser.

Le doudou, c’est un objet qui va lui rappeler le contact avec sa mère. Il a pour rôle de mieux supporter la séparation avec sa mère et l’enfant le voit comme un sein maternel.

« En attendant que maman vienne me prendre dans ses bras, je me console et j’atténue mes angoisses. »

Ce n’est pas vous qui choisissez le doudou

doudou - optimoms

Vous n’aurez peut-être pas identifié le doudou comme étant son favori. En choisissant un beau doudou tout neuf dans les magasins, vous pensiez probablement que ce serait celui qu’il adorera. Et puis, finalement, au fil du temps, vous vous rendez compte qu’il veut toujours dormir avec sa petite couverture toute douce qu’il avait à sa naissance…

L’enfant a un contact très intime avec son doudou. Il le suce, il sent son odeur et la vôtre, il a un tissu particulier qui l’apaise… Alors, pas question, de le laver 🤨. Une fois lavé, il perd toute la saveur rassurante qu’il avait. C’est comme si vous aviez effacé sa mère… Ouch 😮!

Et il est vrai que le doudou a toute son importance au moment de s’endormir. Votre enfant revit cet espace transitionnel qui le téléporte de la réalité au rêve. Sa peluche va le calmer et lui donner l’illusion de la présence de sa mère à ses côtés.

S’approprier un doudou, c’est une grande étape dans le développement d’un enfant et notamment pour l’aider à vivre ses émotions.

🧸Le confident des émotions

Vous l’aurez compris, on ne prive pas à un enfant son doudou.

C’est un substitut de présence qui ne l’empêche pas de grandir (au contraire). Il le rassure pour s’endormir, pour se séparer de ses parents, quand il va à la crèche, quand il rentre en maternelle, quand il va à l’hôpital…

L’enfant a moins peur, fait des confidences, déverse ses larmes, vit de nouvelles aventures comme Tchoupi… Il se donne le courage de grandir seul.

Doudou et hypersensibilité

Pour un Enfant Hypersensible, le doudou est un refuge qui me paraît indispensable pour affronter le flot d’émotions. C’est un ami imaginaire qui est infaillible pour le rassurer en toute circonstance. Enclin plus facilement à la solitude, l’enfant dit hypersensible peut garder très longtemps son doudou et même jusqu’à l’âge adulte pour certain(e)s.

Néanmoins, le doudou ne doit pas se substituer au réconfort du parent. Mère et père sont les principaux représentant de la bienveillance, de la compassion et de la douceur. Il est nécessaire de garder à l’esprit que votre lien affectif est à consolider tout au long de la vie de votre enfant.

La dépendance au doudou

En cas de divorce des parents, de décès de l’un d’eux ou des deux ou d’une famille monoparentale, l’enfant vient perdre la stabilité parentale. Votre enfant subit des souffrances psychologiques. Il va alors tenter inconsciemment de parer à cette douleur immense en développant des mécanismes de défense pour éviter de sombrer dans ses angoisses.

doudou - optimoms

La perte d’un proche l’amène à être dépossédé d’une part de son identité. Le nourrisson s’il n’a plus sa mère va penser qu’il a perdu une partie de lui-même. Il peut donc être en incapacité de se relier au monde extérieur. Le doudou s’avèrera être un objet vital qu’il surinvestira probablement pour pallier au manque trop grand de sa mère.

Si l’enfant vient à trop investir son doudou, il peut en créer une véritable dépendance. Ainsi, plus aucune activité ne pourra se faire sans cet objet. Votre enfant peut alors développer plus d’angoisses, une réserve, une timidité plus importante, car il se sera créé son propre cocon.

Le doudou reste un objet transitionnel qui fait le lien entre le connu et l’inconnu. Qu’en est-il quand l’enfant le perd ?

🧸La disparition du doudou

Un accident de la vie

doudou - optimoms

Vous êtes allé au parc et en revenant à la maison : « Maman, je trouve plus mon doudou ».

Il y a un vrai sentiment de solidarité lorsqu’un doudou est perdu. D’ailleurs, il existe même des sites pour retrouver son doudou. À toutes fins utiles, je vous mets le lien : www.misterdoudou.fr 😊

En général, même les personnes qui n’ont pas d’enfants font tout pour retrouver son petit propriétaire. Mais, il n’empêche que cela plonge nos enfants dans un désarroi énorme.

Alors, rien ne sert de dire à son enfant : « Je t’avais dit de ne pas le laisser traîner ». Les remontrances ne feront qu’amplifier son chagrin.

Au contraire, il est nécessaire de partager sa tristesse. Puis, évidemment, vient la période où tout le monde cherche le doudou. J’ai retrouvé parfois le doudou dans des endroits improbables (dans une boîte à chaussure au garage, dans un sac qui était dans un sac qui était lui-même dans un sac… 😉).

Préparer son enfant à sa perte définitive

Mais, parfois, il arrive que malheureusement, le doudou ne soit jamais retrouvé. Alors, c’est simple. On ne tient pas de promesses qu’on ne peut pas tenir. Vous pouvez dire à votre enfant :

« on va le chercher, mais il est possible qu’on ne le retrouve pas ».

Il est important de préparer votre enfant au fait que son doudou est réellement perdu. Si vous le retrouvez, il sera content de l’avoir et aura expérimenté l’absence d’un objet cher à ses yeux. Si vous ne le retrouvez pas, vous l’aurez préparé à faire son « deuil ».

Si le doudou n’est pas retrouvé, vous pouvez lui expliquer que, dans la vie, on perd des choses, mais on peut aussi en gagner d’autres. « C’est la vie ».

Vous pourrez continuer à faire vivre son doudou dans les histoires que vous lui raconterez. Doudou deviendra un héros qui surmonte toutes les difficultés que votre enfant éprouve dans sa journée.

Si vous craignez vraiment la perte du doudou, vous pouvez dans le cas où il a investi une peluche que vous lui avez offerte, acheter la même en double. Il faudra prendre soin dès le début d’échanger régulièrement les doudous afin qu’il soit imprégné également de son odeur.  

Doudou ou pas doudou, votre enfant évolue selon sa propre personnalité. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si votre enfant n’a pas craqué pour la peluche que vous avez mis 3 heures à choisir dans les rayons du magasin. Votre enfant a ses propres besoins et c’est à vous de l’écouter, de l’observer pour l’accompagner dans son évolution.

L’éducation positive est une approche qui apporte les clés d’une communication bienveillante et sans rapport de force. La relation qui vous lie est basée sur une écoute active de votre enfant, la recherche de compréhension de l’autre et de ses besoins, l’affirmation de soi et une gestion des conflits sans perdant.

Source :

Patricia Chalon – Les peurs de l’enfant Comprendre et rassurer — Editions Eyrolles

https://www.la-psychologie.com/winnicott%20transitionnalite.htm

https://www.dygest.co/donald-woods-winnicott/les-objets-transitionnels

https://psychaanalyse.com/pdf/Doudou_objet_transitionnel.pdf

Articles similaires

HPI, surdoué : mon enfant est-il concerné ? 0 commentaire

HPI, surdoué : mon enfant est-il concerné ?

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien ! 0 commentaire

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien !

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ? 0 commentaire

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ?

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme 2 commentaires

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *