TDAH : agité, turbulent, dans la lune ?

TDAH définition - OptiMoms

« Il est bien agité ce petit ? Il n’aurait pas un TDAH ? »

Alors, qu’il y a quelques années, la société avait tendance à montrer du doigt les parents ayant un enfant colérique ou turbulent, il semblerait qu’on ait enfin pris conscience que ce n’est pas forcément l’éducation parentale que l’on doit remettre en question.

C’est aujourd’hui 3 à 5 % des enfants qui sont atteints de ce trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Cette anomalie du développement neuronal et comportemental impacte la scolarité de l’enfant, son environnement et sa relation avec les autres.

Comment savoir si son enfant a un TDA/H ? Quels sont les symptômes ? Que faire en tant que parent pour l’aider à mieux vivre avec son trouble ?

🦘Le TDAH à toutes les sauces 

🤸‍♂️Un enfant qui bouge n’est pas toujours un « hyperactif »

Votre enfant bouge tout le temps, est turbulent, manque d’attention, est impulsif, hyperactif et quand il n’a pas ce qu’il veut, il fait toute une crise ?

Votre enfant est compliqué à gérer ? Vous ne savez plus quoi faire pour qu’il vous écoute ? J’entends souvent les parents dirent : « mon enfant est hyperactif » quand ils n’arrivent plus à trouver de solution pour le calmer…

Les enfants présentent tous ces symptômes à un moment donné ?

Mais, le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H) est un syndrome qui nécessite un diagnostic pas si simple à poser.

Il faut savoir que ce syndrome est connu depuis la fin du 18e siècle ! Alors, il n’y a que l’étiquette qui est nouvelle 😉

Mais, on ne peut donc pas résumer la vitalité et l’énergie de nos enfants à ces 4 lettres.

C’est un trouble fréquent chez l’enfant qui touche entre 3 et 5 % des enfants. Il est d’ailleurs plus souvent diagnostiqué chez les garçons que chez les filles (les filles n’en sont pourtant pas moins atteintes).

Le TDA/H est un trouble du développement neurocomportemental. Il s’identifie par 3 symptômes caractéristiques : l’inattention, l’agitation et l’impulsivité à des degrés élevés qui engendrent des difficultés multiples dans la vie de l’enfant et de son entourage.

Chez les enfants âgés de 6 à 12 ans souffrant de TDAH, 45,5 % présentent un trouble de l’attention majeur, 35,9 % une dominante d’hyperactivité et d’impulsivité et 17,6 % sont atteints des 3 symptômes.

On comprend mieux pourquoi, c’est un trouble du déficit de l’attention et qu’il peut ou non être accompagné d’hyperactivité.

🩻La preuve en image

TDAH définition - OptiMoms

Face aux scepticismes des adultes à croire qu’un tel trouble existe, le Dr Philip Shaw et son équipe en 2007 ont effectué un scan du cerveau d’enfants âgés de 5 à 13 ans. Ils ont donc comparé des enfants diagnostiqués du TDAH et des enfants sans trouble.

Les images parlent d’elles-mêmes. Elles dévoilent que les connexions neuronales des enfants ayant un TDAH ont un retard de développement et que le cortex frontal y est visiblement moins épais.

Cette étude a été le déclencheur qu’attendaient nombre de parents et d’enfants pour prouver qu’ils étaient impuissants face à ces difficultés comportementales incontrôlables. 

🦘Le TDAH : bouger, se distraire, s’agiter

Pour aller plus en détails, le TDAH se manifeste par 3 symptômes principaux : l’Hyperactivité, l’Attention et l’Impulsivité.

Entre 6 et 9 ans, les réseaux neuronaux de l’attention se développent. C’est donc souvent durant cette période que les parents peuvent constater le manque d’attention et d’autocontrôle de leur enfant. 

👉L’Hyperactivité « je ne peux pas m’empêcher de trop bouger »

TDAH définition - OptiMoms

Votre enfant a la bougeotte. Il ne peut s’empêcher d’agiter son corps et a des difficultés à contrôler ses mouvements. Il aura tendance à ne pas pouvoir attendre son tour par exemple.

Le fait de bouger est une façon pour l’enfant de garder en éveil son attention et son écoute.

Voici quelques exemples au quotidien :

  • Bascule sur sa chaise, ne reste pas en place
  • Remue les mains et les pieds sur sa chaise
  • Ne reste pas assis ;
  • Cours, saute, grimpe beaucoup
  • Parle excessivement ;
  • À des difficultés à jouer calmement

👉L’Attention : « j’ai la tête ailleurs »

TDAH définition - OptiMoms

Votre enfant est facilement distrait par des stimuli extérieurs. Il oublie d’écrire ses devoirs, égare, perd ses jouets, ses cahiers. Il éprouve des difficultés à se concentrer de façon soutenue, à débuter et finir une activité.  

Voici quelques exemples au quotidien :

  • Fais des fautes d’inattention dans le travail scolaire
  • N’accorde pas d’attention aux détails
  • Semble ne pas écouter lorsqu’on lui parle ;
  • Ne suis pas les instructions
  • N’arrive pas à terminer son activité
  • Ne sais pas s’organiser
  • Perds son matériel, ses objets,
  • Il est souvent dans la lune

👉L’Impulsivité : « j’agis avant de réfléchir »

TDAH définition - OptiMoms

Votre enfant a des difficultés à réfréner ses émotions, ses actes ou ses paroles. 

Que ce soit à l’école ou à la maison, ces symptômes se présentent au quotidien dans n’importe quelle circonstance. 

Voici quelques exemples au quotidien :

  • Donne les réponses avant qu’on lui donne la parole
  • Interromps les autres
  • Fais preuve d’impatience
  • S’immisce dans les jeux des autres sans y être conviés
  • Ne cesse de parler

Votre enfant peut présenter un ou plusieurs symptômes de ces listes non exhaustives. Si vous avez un doute et que cela fait plus de 6 mois que vous constatez ces signes, il est pertinent de demander l’avis d’un spécialiste afin d’aider votre enfant à se sentir mieux.

🦘Les difficultés liées au TDAH

Un enfant qui souffre de TDAH présente de nombreuses difficultés dans le cadre scolaire ou familial. Il est donc primordial de les repérer afin de lui apporter le soutien dont il a besoin.

🏡À la maison

Comme il peut lui être difficile de gérer ses émotions, chaque conflit peut être une source de crise de colère ou de pleurs. Ainsi, faire les devoirs ou jouer avec ses frères et sœurs est une source de tension et d’agitation. Il est difficile pour l’enfant ayant un TDAH de se concentrer sur une activité, car il est souvent distrait ce qui peut ralentir et/ou dégrader la dynamique familiale.

🏫À l’école

Les enfants souffrant de TDAH ont souvent des difficultés scolaires non liées à leur niveau d’intelligence. Ils peuvent avoir des difficultés à apprendre à lire en raison de leur manque de concentration et d’attention. Les contraintes liées au cadre scolaire sont également difficiles à suivre.

L’enseignant peut alors multiplier les punitions face à un comportement impulsif. L’enfant peut être en échec scolaire s’il n’a pas la possibilité de se voir attribuer un encadrement adapté à son trouble. 

🗣️Les relations sociales

L’impulsivité de l’enfant est un symptôme qui peut l’amener à être mis à l’écart des autres. Il devient alors le harceleur ou le harcelé dans la cour de l’école. Il est ainsi difficile pour l’enfant de pouvoir s’inclure dans un groupe tant qu’il n’a pas la capacité de contenir ses crises émotionnelles débordantes. Ces problèmes entraînent des difficultés de socialisation et un manque de confiance en soi.

Le TDAH est un trouble qui peut évoluer grâce à la maturation du cerveau.

Pour 50 % des enfants ayant eu ce diagnostic, les symptômes auront disparu à l’âge adulte.

🦘Pourquoi mon enfant a développé un TDAH ?

Lorsque les professionnels de santé auront pu établir le diagnostic, vous aurez sans doute des questions concernant l’origine de ce trouble.

🌈Le TDAH est un trouble multifactoriel

L’hérédité est un des facteurs prépondérants. En effet, si votre enfant a un TDAH, il est très probable qu’une personne dans votre famille en soit atteinte également.

Mais, ce n’est pas le facteur unique. La grossesse semble jouer également un rôle dans l’apparition de ce trouble. L’exposition à la consommation de tabac ou d’alcool, de plomb ou de pesticides est pour 10 à 15 % des cas à l’origine du TDAH.

Le contexte de l’accouchement peut également augmenter les risques. L’absence ou le manque d’oxygène à la naissance ainsi qu’une lésion ou une infection du cerveau peut être la cause de l’apparition de ce trouble.

Enfin, comme je l’ai mentionné plus haut, le moindre développement des neurones dans le cortex frontal engendre les symptômes du TDAH. Un taux faible de dopamine et de sérotonine permettant la neurotransmission a également un impact.

Certaines maladies comme la méningite d’origine bactérienne ou un choc violent à la tête de l’enfant sont aussi une prédisposition au TDA/H.

🦘L’approche thérapeutique globale

L’objectif de la prise en charge médicale de votre enfant est de lui apporter un accompagnement global et personnalisé. Selon ces symptômes, les soins seront axés sur le plan psychologique, social, médicamenteux, corporel, éducatif.

🪞La prise en charge non médicamenteuse

L’approche psychologique vise à réduire les troubles du comportement de votre enfant. Ainsi, il peut vous être proposé une Thérapie Cognitivo Comportementale afin d’améliorer son attention et contrôler son impulsivité. Pour exemple, l’enfant est convié à des groupes d’affirmation de soi. Parent et enfant sont soutenus dans l’appréhension de la dynamique familiale afin de mieux gérer le comportement de l’enfant. 

Plusieurs professionnels peuvent être amenés à accompagner votre enfant dans la résolution de ses difficultés : psychoéducation, orthopédagogue, psychothérapeute et ergothérapeute.

L’enfant va apprendre des stratégies qui lui permettront de l’aider à se concentrer et à prendre conscience de son inattention. La méditation est d’ailleurs une des pratiques dont les professionnels ont recours pour aider l’enfant.

💊La prise en charge médicamenteuse : « c’est pas automatique »

Si les mesures non médicamenteuses s’avèrent insuffisantes, il peut être proposé l’absorption de molécules psychostimulantes tel le méthylphénidate nommé Ritaline®. Toutefois, ce n’est pas la seule molécule possible et le traitement sera adapté en fonction des symptômes présents chez l’enfant.

Pour la majorité des personnes atteintes de TDAH, l’intensité des symptômes est réduite. Les médicaments sont un soutien, mais ne guérissent pas le trouble. Vous l’aurez compris, il n’est pas si simple de poser un diagnostic pour un enfant agité.

La difficulté à contenir ses émotions est un des symptômes d’un enfant ayant un TDAH qui peut faire également penser à l’hypersensibilité. La sensibilité exacerbée de certains enfants a besoin d’être écoutée, entendue et positivement accompagnée. Voici quelques conseils pour les https://www.tdah-france.fr/-Definition-et-description-Trouble-Deficit-de-l-Attention-Hyperactivite-.html

https://naitreetgrandir.com/fr/sante/naitre-grandir-sante-enfant-trouble-deficit-attention-hyperactivite-tdah/

https://aqnp.ca/documentation/developpemental/tdah/

Articles similaires

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien ! 0 commentaire

Dispute entre frère et sœur : c’est notre quotidien !

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ? 0 commentaire

Anxiété de l’enfant : c’est grave docteur ?

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme 2 commentaires

Slow Parenting : 10 Conseils pour ralentir le rythme

Dispute de couple : “pas devant les enfants” ? 0 commentaire

Dispute de couple : “pas devant les enfants” ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *