Maman optimiste, préservez l’étincelle du bonheur

Maman optimiste, préservez l’étincelle du bonheur

une jeune fille exprime le bonheur
le bonheur

Le bonheur, c’est un trésor qu’on souhaite tous-tes trouver. C’est dans l’essence même de chaque humain d’être à la recherche du bonheur. Pour certains, ce but ultime se trouve à travers la joie de leur enfant, de leur famille pour d’autres dans de gros paquebots et des maisons à plusieurs milliers de dollars.

Pour moi, je suis convaincu que le bonheur se trouve en moi et qu’il me « suffit » de le révéler et de cultiver les qualités humaines qui le font émerger. Et vous trouverez dans l’article tout ce qui compose ce bonheur là 🌤️

Le bonheur, c’est un état de sérénité agréable de l’esprit et du corps qui dure dans le temps. La joie ou le plaisir apporte cette sensation de zenitude, mais ces ressentis sont ponctuels.

Le bonheur « c’est comme le ciel bleu derrière les nuages. »

Mathieu Ricard

C’est un plein épanouissement qui malgré les souffrances, les chagrins et les injustices, nous permet de continuer à avancer dans la vie de manière sereine. Développer notre paix intérieure par la méditation, notre liberté et notre bienveillance fait naître en nous un ressenti agréable de contentement et de quiétude.

Ce sentiment de satisfaction, nous l’éprouvons par le développement personnel, mais également, car il se manifeste dans notre corps grâce à 3 substances 😀

3 Hormones alliées de notre bonheur

lettre de scrabble qui présente le mot hormone

Sérotonine, Dopamine, Endorphine : activateurs de bien-être

  • La sérotonine : régulateur de nos humeurs

C’est un neurotransmetteur situé dans le système nerveux central du cerveau, dans notre tube digestif et dans notre sang. 95 % de la sérotonine est produite dans l’intestin. La sérotonine régule la thermorégulation, les comportements alimentaires et sexuels, le cycle veille-sommeil, la douleur et l’anxiété.

Elle débute son activité dans le cerveau et joue un rôle essentiel dans la gestion des humeurs (motivation, anxiété, tristesse, …).

La sérotonine agit sur notre façon d’agir en diminuant nos prises de risque et en nous poussant à rester dans une situation plus favorable. Elle est utilisée dans les antidépresseurs et pour soigner le stress, l’anxiété, les phobies… .

  • La dopamine : coach de la motivation

C’est également un neurotransmetteur qui permet la communication au sein du système nerveux et influe sur notre comportement.

C’est le messager de nos sentiments de satisfaction (amour, sexe, dépendance). L’hormone de la dopamine vient motiver notre instinct pour accomplir des tâches nécessaires à réaliser et donc la prise de risque.

La dopamine intervient dans nos fonctions motrices, le sommeil, la mémorisation, les processus cognitifs (le raisonnement, l’apprentissage, la perception, …).

La dopamine est utilisée comme médicament pour accélérer le rythme cardiaque, maintenir la pression artérielle, le syndrome des jambes sans repos, la maladie de Parkinson ou les acouphènes.

  • L’endorphine : l’antidouleur naturel

C’est un neurotransmetteur qui agit sur les autres neurones. L’endorphine se trouve dans le cerveau, la moelle épinière et le système digestif. L’endorphine se déclenche suite à une douleur ou un effort physique intense pour provoquer une sensation de relaxation et de bien-être.

Il est conseillé de faire une activité physique (vélo, natation, cardio, une petite séance sous la couette 😉 … à vous de voir ce qui vous plaît) d’au moins trente minutes par jour à un rythme soutenu lorsqu’on est un peu déprimé pour augmenter le taux d’endorphine.

Vous pouvez également vous régaler avec le chocolat noir, les fraises, les oranges, les plats épicés, les noix, les graines et le raisin qui sont des apports alimentaires qui libèrent de l’endorphine.

une jeune femme qui est heureuse momentanément

Les hormones, un bonheur momentané

Les hormones peuvent être optimisées naturellement par la pratique d’actes positifs. Leurs effets durent le temps de l’activité et quelques heures plus tard. C’est donc une énergie que vous pouvez activer au besoin et qui, répétée, amorce une philosophie de vie positive.

  • s’exposer au soleil régulièrement,
  • faire de la méditation,
  • pratiquer le yoga,
  • faire des exercices de respiration,
  • sourire,
  • se souvenir de moments heureux,
  • écouter de la musique,
  • se faire masser,
  • caresser un animal,
  • faire un compliment,
  • jouer
  • s’acheter une nouvelle robe, etc.

C’est en quelques sortes tous les moments qui vous font du bien et qui vous permettent d’éviter le stress, néfaste pour votre bien-être.

Vous pouvez pratiquer le yoga en famille, faire de la méditation, des exercices de respirations comme le Sama-vritti ou tout simplement manger une glace avec vos enfants. Partager souvent des moments de jeux et de plaisir simple avec vos enfants est une vraie source de bonheur à portée de main, n’hésitez pas à en abuser pour garder votre niveau d’hormone au max !  

Mais comment peut-on optimiser le bonheur durablement ?

Le défi d’un bonheur préservé

De nombreuses situations vous empêchent d’être serein-e et satisfait-e de votre vie tout le temps. Et c’est totalement normal. Comment rester zen quand vos enfants ont littéralement retourné le salon ou quand le petit dernier ne fait pas ses nuits ?

Vous allez me dire, devenir maman optimiste, c’est bien beau, mais c’est un doux rêve inaccessible 😊

En fait, être maman optimiste, ne veux pas dire être une maman joviale sans aucune vague à l’âme. Devenir une maman optimiste, c’est simplement se donner les moyens de rendre notre bonheur durable malgré les affres de la vie quotidienne.

Martin Seligman a donné son équation (que je vous partage) pour vivre un bonheur durable.

Je vous propose de simplement avoir cette formule en tête, rien ne sert de vouloir une vie parfaite, ça n’existe pas !

La formule magique du bonheur durable de Martin Seligman

une bannière informant d'une statistique importante sur le bonheur

Un groupe de scientifique de Londres, de Harvard, de Californie et de Zurich a déterminé que 50 % de notre bonheur est lié à une part génétique. Nous ne pouvons pas agir sur ces 50 %, mais les 50 autres peuvent être conditionnées par nos actions, nos choix, nos comportements, notre environnement social, etc.

La psychologie positive amène chacun à travailler sur les 50 % restants. Alors, si vous êtes déjà optimiste dans l’âme, c’est une chance. Si ce n’est pas le cas, avoir une marge de progression possible est une réelle chance !

Quels sont les facteurs qu’il faut mobiliser pour agir sur notre bonheur ?

BONHEUR

=

ESPACE DES POSSIBLES + CIRCONSTANCES DE VOTRE VIE + VOLONTE

Je vous explique le jargon parce que je ne suis pas fan des grands mots. Je ne veux pas vous perdre en route, alors, s’il vous plaît, ne partez pas !😆 hihi

L’ESPACE DES POSSIBLES : à trop s’adapter, on en perd le bonheur

L’espace des possibles, c’est votre prédisposition et votre capacité d’adaptation au bonheur.

Nombre d’entre nous, a besoin de toujours acheter ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. La meilleure poussette, le meilleur lit, la plus belle robe, toutes les cartes Pokémon (désolé, ma fille est à fond avec Pikachu en ce moment, mais je résiste à lui en acheter), le plus grand trampoline, la plus grande cabane,… .

une image qui conseille d'arrêter la surconsommation

Vous voyez toutes les choses matérielles qu’on est prêt à acheter pour nos enfants en toujours mieux, toujours plus beaux, toujours plus …. .

Est-ce que cela fait vraiment leur bonheur ? Est-ce que cela fait vraiment votre bonheur ? Vous avez le droit de répondre ce que vous voulez à ces questions.

Pour Martin Seligman, si le fait de pouvoir avoir toujours plus nous rendait heureux alors le plus fortuné le serait et le plus pauvre ne pourrait jamais éprouver une once de joie.

Aussi, cette prédisposition que nous avons à pouvoir avoir plus et l’assouvir, n’augmente pas notre bonheur.

Et là, vous vous dites peut-être, « L-I-B-E-R-A-T-I-O-N ! Je vais enfin pouvoir arrêter de lui acheter des chaussures qui clignotent 😉 ».

En tant que maman optimiste, vous avez la possibilité de voir la vie en rose et de fixer vos propres limites là où vous souhaitez qu’elles soient et non là où la société ou votre enfant veulent qu’elles soient.

Les Circonstances de votre vie : un léger impact sur votre niveau de bonheur

  • L’argent : « L’argent ne fait pas le bonheur. »

Que l’on soit pauvre ou riche, d’après les études de Martin Seligman, ce n’est pas cela qui va déterminer votre bonheur. « C’est l’importance que vous accordez à l’argent plus que l’argent lui-même, qui influence votre bonheur. »

Privilégier l’argent comme un moyen pour me permettre d’atteindre un objectif et non comme un but en soi.

  • Avoir une vie sociale riche : l’amitié au cœur de votre quotidien

Le fait d’être une personne particulièrement sociable et accessible augmente notre propension au bonheur. Les liens d’amitié tissés avec nos parents, nos amis, nos enfants ou nos voisins sont une source infinie de relation affective qui nourrit positivement notre vie.

Etre maman optimiste, c’est savoir s’entourer de personne positive qui vous élève.

  • Les émotions positives : prédisposées à une vie émotionnelle intense

Et non, il n’y a pas que durant la grossesse que vos humeurs font des loopings ! En tant que femme, nous avons une tendance naturelle à ressentir 2 fois plus de dépression que les hommes et plus d’émotions négatives. Mais nous sommes également les reines de la joie intense et des fortes émotions que nous éprouvons plus intensément et fréquemment que les hommes…

Rien n’est définitif, ce n’est pas parce que vous avez connu plus souvent la tristesse lors d’événements difficiles que d’allégresse que vous êtes condamnée à vivre avec plus d’émotions négatives.

Libérez votre vitalité et votre gaieté et vos enfants seront comblés, parole de maman optimiste !

L’ensemble de ces différentes variables n’ont qu’un impact faible sur votre niveau de bonheur pas plus de 15 %. Par contre, votre volonté, elle, est un puissant facteur de changement pour embellir votre vie.

La volonté : l’attitude essentielle pour s’épanouir

  • Vivre dans le passé : quand vos émotions vous rattrapent

Ça m’arrive tout le temps ! Nos enfants sont parfois de vraies machines à remonter le temps. Dès qu’ils font une nouvelle découverte, je me remémore ce que j’étais au même âge et les émotions que j’éprouvais. Je fais écouter une musique de U2 à ma fille et me voilà replongée directement dans les années 90, ado, en mal de vivre et éperdument amoureuse… Je suis sûre que cela vous le fait aussi !

Pour Martin Seligman, notre passé ne détermine pas notre avenir. Ressentir vos émotions, va vous permettre de faire le point sur votre état émotionnel face à votre passé plus ou moins joyeux ou triste.

Ce que je trouve nécessaire et indispensable à vous dire, c’est que malgré les événements éprouvants que vous avez pu vivre dans l’enfance, cela « n’exercent en fait que peu ou pas d’influence sur la vie adulte ».

Libérez-vous d’un grand fardeau, vous n’êtes pas emprisonnées, vous êtes désormais une maman adulte et devez modifier volontairement vos souvenirs.

  • La gratitude, faire la lumière sur vos souvenirs heureux
une jeune femme qui représente la gratitude

Quand on broie du noir, on ne voit plus que ça. Et si, vous faisiez l’inverse ? Vous avez fait de nombreuses belles choses dans votre vie passée. Partager avec son enfant les événements qui vous ont procuré de la joie, les personnes qui vous ont marqué positivement dans votre vie, les succès,… Autant de moments heureux qui déclenche de nombreuses émotions positives.

Chaque jour, je relate avec mes filles durant le dîner ce qu’elles ont adoré. C’est un moment de gratitude envers le petit copain qui a donné sa main ou qui a fait un bisou, envers le bon repas de maman. Les petites choses sont essentielles à retenir pour redonner à la vie des couleurs vives et gaies. 

  • Renforcer vos forces de caractère

Votre personnalité et vos aptitudes positives sont immuables. Etre optimiste, c’est renforcer ces forces de caractère. Vous serez toujours courageuse, douée pour le piano, créative, gentille, juste, pleine d’humour,… Continuer à donner de l’importance à ces aspects positifs apporte une foule de retombées positive dans votre vie (et votre confiance en vous devient du béton💪).

Je suis heureuse d’avoir pu vous partager la vision que j’ai du bonheur grâce à la psychologie positive et aux nombreuses données scientifiques qui ont pu être découvertes ces dernières années. Si vous avez envie d’approfondir le sujet, je vous propose de lire La psychologie positive : explorez votre capacité à vivre le bonheur 😏

Source :

Dominique CHAPOT, et si on choisissait d’être heureux ? Cultiver la joie et devenir acteur de sa vie – Edition MARABOUT

Martin SELIGMAN, Vivre la psychologie positive, Comment être heureux au quotidien Edition Pocket

« Le Ventre, notre deuxième cerveau », Sciences et Avenir, no N°784,‎ juin 2012, p. 51 « L’intestin produit 95 % de la sérotonine.(…) on sait que 95 % de la sérotonine du corps est produite dans l’intestin ».

Articles similaires

Pratiquer le Yoga en famille devient un jeu d’enfant 0 commentaire

Pratiquer le Yoga en famille devient un jeu d’enfant

Yoga en Famille : les 3 chaînes Youtube que j’adore 0 commentaire

Yoga en Famille : les 3 chaînes Youtube que j’adore

MAMAN n’a pas le TEMPS ! Décidez de vivre à VOTRE rythme 0 commentaire

MAMAN n’a pas le TEMPS ! Décidez de vivre à VOTRE rythme

L’Eveil de la Kundalini : découvrez votre pouvoir anti-stress ! 2 commentaires

L’Eveil de la Kundalini : découvrez votre pouvoir anti-stress !

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *